Dans certains cas, les dents de sagesse demandent une attention particulière et nécessitent une extraction. Comment en prendre soin ? Quand les extraire ? Sont-elles responsables du mouvement des autres dents ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la dent de sagesse.

Qu’est-ce que les dents de sagesse ?

Les dents de sagesse désignent les troisièmes molaires qui se retrouvent au fond des arcades dentaires. Situées derrière les molaires, elles sont considérées comme une relique de l’évolution. En effet, autrefois les dents de sagesse étaient indispensables pour mastiquer des végétaux et des viandes crues. Aujourd’hui, nos modes de vie nous permettent de nous passer de ces troisièmes molaires. Pour mastiquer sans encombre, la dentition se compose de plusieurs dents ayant leur propre fonction :

  • Les incisives : au nombre de 8, 4 en haut et 4 en bas, elles ont pour rôle de couper les aliments.
  • Les canines : la dentition humaine compte 4 canines. Ces dents servent à déchiqueter les aliments, notamment la viande.
  • Les prémolaires : les prémolaires sont au nombre de 8. Elles servent à broyer les aliments.
  • Les molaires : tout comme les prémolaires, les molaires sont indispensables pour broyer et écraser les aliments.

Les dents de sagesse sont les dernières dents à pousser. Bien que la plupart des individus possèdent 4 dents de sagesse, certaines personnes n’en ont que 3 ou 2, voire aucune. Ces dents se manifestent généralement à l’adolescence, entre 17 ans et 21 ans.

Les poussées de dents de sagesse sont souvent la source de douleurs et de raideurs dans la mâchoire. Parmi les symptômes les plus courants, on retrouve :

  • des douleurs et des enflures à la mâchoire ;
  • des gencives gonflées et/ou rouges ;
  • des douleurs aux dents de sagesse et autour de la dent de sagesse ;
  • des saignements ;
  • une mauvaise haleine.

Dents de sagesse: Qu'est ce que c'est?

Faut-il extraire les dents de sagesse ?

Les dents de sagesse ne doivent pas systématiquement faire l’objet d’une extraction. Lorsqu’elle pousse normalement et qu’elle ne fait l’objet d’aucune douleur ni d’aucune complication, la dent de sagesse peut être maintenue dans la mâchoire. C’est notamment le cas quand :

  • lorsqu’elles sont complètement sorties ;
  • lorsqu’elles sont positionnées correctement ;
  • lorsqu’elles sont facilement accessibles et peuvent bénéficier des soins dentaires quotidiens.

Dans certains cas, les dents de sagesse doivent être extraites. En moyenne, 25% de la population présente des problèmes liés à l’éruption des dents de sagesse. L’extraction peut intervenir de manière préventive ou curative. Les motifs les plus fréquents pour justifier le besoin d’extraire la dent de sagesse sont :

  • La carie dentaire : située au fond de la bouche, la dent de sagesse est plus difficile d’accès. C’est pourquoi, il est plus compliqué de la brosser adéquatement, ce qui s’avère être préjudiciable pour son hygiène. La dent de sagesse est donc plus susceptible de développer une carie et de récidiver. Ainsi, pour préserver sa santé bucco-dentaire, il est préférable de l’extraire avant l’apparition d’une carie douloureuse et difficile à traiter.
  • L’inflammation : les dents de sagesse peuvent créer des inflammations et causer des infections. La complication infectieuse la plus fréquente est la péricoronarite, une inflammation des tissus qui entourent la dent. Cette inflammation survient lorsque la dent de sagesse est à moitié sortie (dent semi-incluse) et que les bactéries se faufilent entre la gencive et la dent. Dans ce cas, ni le brossage régulier des dents, ni même l’utilisation de soie dentaire peuvent prévenir à 100% le risque de développer une inflammation ou une infection. Cette situation peut également causer une infection des dents adjacentes et provoquer des douleurs aux alentours des dents de sagesse, et une difficulté à ouvrir la bouche et à mastiquer normalement. Bien que l’inflammation gingivale et l’infection puissent être maîtrisées par la prise d’antibiotiques, l’extraction est bien souvent nécessaire pour éviter la récidive.
  • Le mal positionnement dentaire : dans le cadre d’un mal positionnement dentaire, les dents de sagesse peuvent être incluses dans l’os, enclavées ou positionnées à l’horizontal. Le retrait est alors nécessaire.
  • Le manque d’espace : l’une des principales raisons qui justifient l’extraction de la dent de sagesse est le manque d’espace dans la mâchoire. En effet, il est très fréquent de constater un manque de place dans la bouche pour laisser les dents de sagesse pousser librement.

Les complications qui touchent les dents de sagesse concernent majoritairement les dents inférieures, aussi appelées les dents de sagesse de la mandibule. Afin de prévenir tout risque de complications, il est important de rendre régulièrement visite à son dentiste. Un examen clinique et radiologique est nécessaire pour déterminer si l’opération des dents de sagesse est requise. Seul un spécialiste pourra déterminer si les dents sont incluses, semi-incluses ou si elles ont complètement achevé leur éruption.

Comment se déroule l’extraction des dents de sagesse ?

L’extraction des dents de sagesse s’effectue au terme d’un examen préalable par un chirurgien-dentiste. Il peut également s’agir d’un orthodontiste, d’un chirurgien maxillo-facial ou d’un stomatologue.

La chirurgie se déroule en cabinet dentaire, à l’hôpital ou en clinique. De manière générale, elle est réalisée sous anesthésie locale. Toutefois, même si elle est plutôt rare, une anesthésie générale peut être réalisée. La durée de l’opération des dents de sagesse varie selon le nombre de dents à extraire et de leur disposition. L’extraction d’une dent de sagesse semi-incluse ne prend pas le même temps que celle de quatre dents incluses.

Lorsque la dent est complètement sortie, le chirurgien procède à une extraction simple. Si la dent est incluse ou semi-incluse, une extraction « complexe » est réalisée. L’extraction complexe, ou extraction chirurgicale, implique une incision de la gencive pour dégager l’os de la mâchoire afin de libérer la dent. Dans certains cas, le chirurgien-dentiste doit fractionner la dent chirurgicalement avant de l’extraire.

À la fin de l’intervention, l’incision est refermée. La suture est réalisée avec des fils résorbables qui disparaissent spontanément en moins de trois semaines. Des cotons de chaque côté vis-à-vis des sites d’extraction sont placés, et le patient est invité à garder la bouche fermée pendant 20 minutes jusqu’à ce que des caillots sanguins se forment.

Comment se passent les suites de l’opération des dents de sagesse ?

Bien qu’elle ne soit pas confortable, l’extraction des dents de sagesse n’est pas douloureuse. La douleur apparaît une fois que l’anesthésie se dissipe. La douleur est localisée au niveau des zones opérées. Bien souvent, elle est plus importante pour les dents du bas que pour les dents du haut. L’opération des dents de sagesse entraîne généralement un œdème. Le gonflement, qui se situe au niveau des joues, peut être atténué par l’application de glace.

Il est généralement conseillé de prévoir trois jours de convalescence après l’intervention. Durant cette période, il est indispensable de suivre les instructions postopératoires données par le chirurgien-dentiste.

Durant la convalescence, la cicatrisation des dents de sagesse demande des ajustements. Pour éviter les complications, il est recommandé de consommer des fruits broyés, des yaourts, des crèmes dessert et des légumes en soupes, et de préférence froides.

Après la chirurgie, il est également conseillé d’éviter toute activité physique intense pendant une semaine afin de ne pas déloger les caillots de sang de l’orifice d’extraction. Il est aussi important de ne pas fumer pendant au moins 24 heures après la chirurgie, et attendre le plus longtemps possible.

Quelles sont les complications de l’extraction des dents de sagesse ?

La complication la plus courante de l’opération des dents de sagesse est l’alvéolite. L’alvéolite désigne la perte du caillot sanguin de l’alvéole. Cette perte entraîne une mise à nu de l’os et une sensibilisation de la zone opérée. Il en existe deux types :

  • L’alvéolite sèche : elle se caractérise par l’absence de pus. Elle est néanmoins très douloureuse.
  • L’alvéolite suppurée : elle se distingue par l’apparence de pus et apparaît généralement plus tardivement que sa forme sèche.

Les symptômes de cette complication rare sont les suivants :

  • Une douleur intense ;
  • Une mauvaise haleine ;
  • Un goût désagréable dans la bouche ;
  • Une gêne pour ouvrir la bouche ;
  • De la fièvre.

Pour prévenir tout risque de complications, il est essentiel de suivre à la lettre les recommandations du chirurgien-dentiste et de respecter le traitement prodigué.

Comment prendre soin de ses dents ?

Que l’extraction des dents de sagesse soit nécessaire ou non, avoir une excellente hygiène dentaire reste indispensable pour garder une bouche en bonne santé.

Si vous venez de subir une opération des dents de sagesse, il est déconseillé de se brosser les dents au niveau du site de l’extraction, le processus de cicatrisation étant toujours en cours. Néanmoins, le brossage des dents devra reprendre une fois la cicatrisation constatée par le chirurgien-dentiste.

Soins dentaires pour les dents de sagesse

Pour choisir vos soins dentaires, dentifrice et brosse à dents, tournez-vous vers des produits de qualité, étudiés pour prendre soin de votre bouche en douceur. Nul besoin de vous diriger vers une brosse à dents à brins durs. Choisissez plutôt une brosse à dents à brins souples ou medium, qui retire la plaque dentaire sans altérer l’émail et les gencives. Pour un brossage efficace et rapide, découvrez notamment la brosse à dents Individual Clean. Avec sa tête large et son manche épais, elle permet un brossage confortable et un nettoyage optimal.

Côté dentifrice, faites également le choix de l’efficacité, sans compromis sur la douceur. La formule innovante des dentifrices pour adulte Jordan vous permet de garder une bouche saine et de prévenir l’apparition de caries dentaires.

Articles similaires

Pointe blanche sur la gencive de bébé: Qu'est ce c'est et que faire?

Pointe blanche sur la gencive de bébé : qu’est-ce que c’est ?

Pointe blanche sur la gencive de votre bébé? Kyste, poussée dentaire ou muguet... Découvrez les causes possibles ainsi que quelques gestes qui vous permettront de…

Lire plus
Les aliments mauvais pour les dents: les sucreries

Aliments mauvais pour les dents : lesquels sont-ils ?

Découvrez notre guide complet pour faire les bons choix au moment de composer votre assiette.

Lire plus
Prendre soin de ses dents de lait grâce aux soins bucco-dentaires Jordan

Dent de lait qui tombe : tout savoir

Bien qu’elles soient vouées à tomber, les dents de lait sont d’une importance capitale. En plus de permettre à l’enfant de mâcher et de manger,…

Lire plus