Après avoir tenté sa chance pendant plusieurs années en tant que compagnon de voyage en Europe centrale, William Jordan retourne à Copenhague où il créé son propre magasin de peignes. Cependant, il ne parvient pas à gagner sa vie et, en 1837, il ferme le magasin pour se rendre avec deux autres fabricants de peignes à Christiania, alors que la capitale norvégienne, Oslo, était connue pour y chercher fortune. Les trois hommes fondent le 5 août 1837 une modeste entreprise de peignes dans le centre-ville, qui est aujourd’hui l’une des principales usines de brosses d’Europe.

Au même moment, William Jordan demande la nationalité norvégienne, qui lui est accordée le 19 janvier 1838. Après avoir prêté serment, Wilhelm Jordan obtient la citoyenneté et le statut de maître peintre.

Plusieurs années plus tard, son commerce bien établi, il prospère grâce à une économie locale forte. Optimiste, il décide de faire son premier investissement important en achetant une propriété située à Skippergaten. Cette situation géographique stratégique dans la capitale, lui offre l’environnement idéal pour continuer à développer son entreprise.

En 1845, William Jordan, sentant une opportunité commerciale, se lance dans la fabrication de brosses car, à cette époque, Christiania n’avait pas de fabricant de brosses. William Jordan n’ayant aucune expérience du métier, se rend de nouveau à Hambourg où il se fait un certain nombre d’amis spécialisés dans la fabrication de brosses, qui, avec leur famille, l’accompagnent à son retour à Christiania.
Les activités de William Jordan se développent de manière continue.

Lire plus

Jordan aujourd'hui

Forte de son héritage et de son expérience dans la fabrication de brosses, la marque Jordan continue de faire évoluer ses gammes. Aujourd'hui, Jordan a élargi son portefeuille dans le domaine de l'hygiène bucco-dentaire, du dentifrice aux produits plus spécifiques : notre mission est de vous offrir les meilleurs solutions pour prendre soin de vos dents.

Chronologie

2020

La brosse à dents Green Clean est élue "Produit de l'Année 2020"

La gamme Step by Step reçoit le prix du "Design Excellence."

Personal & Home Care est en charge des produits de soins bucco-dentaires vendus en épiceries et en pharmacies, mais aussi des produits d'entretien ménager vendus dans les épiceries. House Care se concentre sur les outils de peinture et les produits de nettoyage vendus par le biais des réseaux de bricolage et professionnels. Home Collection - toute une collection pour la cuisine avec une brosse pour la vaisselle, tabliers et torchons. Lancement de bain de bouches sans alcool offrant une haleine durable et une protection au fluor.

Un large choix de design qui fait le bonheur de tous. Per-Arnfinn Brekke a été embauché en tant que PDG de Jordan AS. Il est la sixième génération après le fondateur Wilhelm Jordan.

Jordan a également transféré une grande partie de sa production de brosses à dents de Wisdom en Asie afin de rester compétitif.

Chacune des usines avait la capacité de satisfaire la demande annuelle de brosses à dents à l'échelle du groupe. Cette année, toute la production de brosses à dents a été transférée de Norvège à l’usine Wisdom en Angleterre. Toutefois, l’usine de Flisa reste l’un des principaux sites de fabrication de cure-dents au monde et produit également des brosses domestiques pour le marché norvégien.

Il remporte les grands prix World Wild Packaging et Design Excellence.

La brosse vaisselle Trend a été révolutionnaire à plusieurs égards pour Jordan, avec un accent particulier sur le design, la couleur et la qualité du produit. La production de brosses à dents a été transférée d’Oslo à l’usine de Flisa.

1998

Sanodent et Wisdom : usines de brosses à dents

Jordan étant en dehors de l'UE, il est devenu nécessaire pour l'entreprise de démarrer la production de brosses à dents dans la région. En 1985, il fut décidé de construire une nouvelle usine à Kerkrade, aux Pays-Bas. Deux ans plus tard, l'usine était prête et s'appelait Sanodent Bv. En 1998, Jordan a vendu les installations de Sanodent et racheté le fabricant britannique de brosses à dents Wisdom Toothbrush Ltd.

En 1973, Jordan avait signé un accord de collaboration avec le fabricant de brosse Bankeryd Penselfabrik en Suède. En 1979, Jordan détient une participation majoritaire de ce fabriquant, qu’il renomme Anza. Avant de finalement, racheter le reste de la société en 1989. C'était une décision logique pour Jordan, dont la participation à la production de brosse remonte à Skippergaten à la fin du XIXe siècle. Au fil des années, la production est devenue un secteur sophistiqué, mais elle a toujours largement contribué à la croissance des entreprises et l’acquisition a consolidé la position de Jordan dans ce secteur.

En 1987, Jordan a racheté, Peri-dent, un des principaux fabricants de fil dentaire, ainsi que son site de production en Écosse. En tant que fournisseur, Péri-dent était en mesure de fournir des produits de haute qualité.

Le magazine d’information télévisé « Business et Aftenposten », le plus grand journal norvégien, a nommé Jordan l’entreprise de l’année en 1986, citant, entre autres, sa capacité à conquérir le marché, notamment sur le plan international, après la forte croissance des années précédentes.

Jusqu'en 1975, la société opérait sous le nom de A / S W. Jordan Børste & Penselfabrik. Cependant, avec la forte croissance internationale, cela était considéré comme peu pratique et il a été décidé de modifier le nom pour simplement Jordan AS.

Devenu très populaire parmi les enfants et les adultes. Il s'employait à aider les gens à mieux prendre soin de leurs dents et de leurs gencives. Jonatann le moteur de sensibilisation parmi les enfants norvégiens pendant un certain nombre d'années. 72% des enfants norvégiens âgés de 6 à 12 ans ont reconnu Jonatann et ses actions. Le club Jonatann, créé quelques années plus tard, comptait près de 7 000 membres à son apogée. L'année qui a suivi l'introduction de Jonatann, la brosse à dents T4 "Jordan's new long" a été lancée sur le marché scandinave et en Espagne. Il remplaçait un modèle de brosse à dents en vogue depuis 1960. Le nouveau T4 avait un cou plus long que les autres brosses à dents du marché. Cela signifiait qu'il était plus facile de nettoyer les dents difficiles d’accès et en profondeur. En tant que deuxième producteur mondial de brosses à dents, Jordan s'est senti investi d'une grande responsabilité dans l'amélioration de la santé dentaire et a continué à investir dans la recherche et le développement. En plus de renforcer ses capacités de marketing, de production et techniques, Jordan a également engagé un dentiste spécialement formé en parodontie en tant que consultant dentaire.

Jordan a reçu cette année le prix du Conseil Norvégien du Commerce pour les exportations, parrainé par SAS. Ce prix récompense les efforts novateurs de la société en matière de marketing à l'exportation. Plus tard cette même année, le fil dentaire a été introduit dans la gamme d’hygiène buccale, tandis que le rince-bouche a été introduit sur le marché norvégien. Avec les brosses à dents, les fils dentaires et les cure-dents, Jordan a créé une offre complète de soins bucco-dentaires.

En développant sa gamme de cure-dents, la marque s'est rendu compte qu'il était nécessaire de déplacer son usine situé Oslo, dans un lieu proche de celui où les matières premières étaient produites. Cela se traduirait par des économies substantielles sur les coûts de transport, une réduction considérable des stocks, mais aussi la libération d'actifs précieux. La municipalité d’Åsnes, située à Solør, a été choisie comme lieu idéal. Proche de l’offre de bois, le site avait une superficie de 38 acres avec la possibilité d’acquérir 30 acres supplémentaires. Une production régulière a commencé sur le site et la division du bois a achevé son transfert d’Oslo à Flisa. Au cours des années suivantes, d'autres capacités de production ont été transférées d'Oslo à Flisa. À la fin de 1972, l'usine comptait 60 employés.

Au milieu des années 1960, l’hygiène bucco-dentaire commençait à prendre une place importante. Jordan se lie ainsi aux dentistes de la région. Ces initiatives innovantes avaient pour but d’avoir une avancé constante en matière de développement sur la concurrence, tâche qui était considérée comme prioritaire par Jordan. En 1966, la société a décidé de tout mettre en œuvre pour la fabrication de bâtons dentaires en collaboration avec le professeur Jens Wærhaug, l'un des principaux parodontistes. L'objectif était de créer un nettoyant pour espaces dentaires qui serait à la fois plus efficace et plus facile à utiliser que le fil dentaire. Bien que beaucoup aient été sceptiques, Jordan a choisi de suivre ce conseil et il a été démontré par la suite que le produit était viable. Cependant, le nouveau produit nécessitait de nouvelles méthodes de production. Le fraisage manuel des plaques s'est avéré long et coûteux, et la société a donc décidé de construire une machine entièrement automatisée capable de produire 40 000 sticks dentaires par feuille.

Cette année, Roald Aas, un employé de Jordan, a remporté une médaille d'or olympique au 1500 mètres de patinage de vitesse à Squaw Valley, aux États-Unis.

L’avantage principal des brosses à dents était d'être l'un des rares produits pouvant être vendus dans tous les pays sans changer de design. Jordan a réalisé ses premières ventes à l'étranger en fournissant des brosses à dents au Royaume-Uni, au Danemark, en Suède et en Finlande. Un porte-brosse à dents doté d'étagères rondes et pouvant accueillir 12 brosses à dents sur chaque étagère avait été développé et lancé avec succès dans toute l'Europe de l'Ouest en 1960, avant de devenir ensuite mondial. En 1964, les ventes totales de brosses à dents Jordan avaient atteint près de 8 millions et les ventes à l’export avaient augmenté de 40% par rapport à l'année précédente, il a donc été décidé de lancer "Jordan" en tant que marque internationale. En 1967, dix ans après le début des exportations, 35% de la production totale était exportée et les brosses à dents Jordan étaient désormais le leader du marché dans cinq pays autres que la Norvège : Suède, Danemark, Finlande, Pays-Bas et Suisse.

À la fin des années 50, l’entreprise Jordan est entrée dans une période de concurrence étrangère de plus en plus forte et a intensifié ses activités commerciales. Par conséquent, une initiative visant à créer une organisation de vente forte en Norvège a été lancée. Jordan avait à l'époque 32 modèles de brosses à dents différents. Celles-ci étaient emballées dans des cartons et rangées dans des tiroirs derrière le comptoir. Il a maintenant été décidé de se concentrer sur une seule de ces brosses à dents. Celle-ci devrait être présentée sur les étagères des magasins en libre-service. La production et la vente des autres modèles ont été arrêtées. Cela représentait un changement délibéré de la stratégie marketing. En exposant ses produits en magasin, Jordan prit conscience de l’influence de la présentation du produit sur les décisions d’achat des clients. Ainsi Jordan fut l’une des premières entreprises norvégiennes à orienter ses activités sur le marché, avec toute sa rigueur habituelle. Jusqu'en 1957, Jordan était principalement axé sur son marché intérieur. Lorsque les discussions sur la création d'un marché commun européen ont commencé, cela a entrainé des importations de produits concurrents en Norvège. De ce fait, il est devenu nécessaire pour Jordan d'explorer de nouveaux choix stratégiques. Par conséquent, il a été décidé que la société commencerait à exporter davantage de ses produits, à fabriquer et vendre des brosses et des embouts d’aspirateur auprès des principaux fabricants d’aspirateurs en Europe. Ce secteur étant hautement concurrentiel, Jordan était soumis à des pressions de plus en plus fortes sur les prix. Il devenait donc prioritaire d'intensifier la vente de ses propres gammes de produits.

En 1954, Jordan a commencé à commercialiser ses brosses à dents en Norvège sous le nom de "Pronto". L'année suivante, le slogan familier "Jordan sait comment" a été introduit. Cela a été une marque de commerce de Jordan depuis et est entré dans la langue norvégienne en tant que slogan universellement reconnu.

Au début des années 50, l’entreprise comptait deux représentants commerciaux couvrant l’ensemble de la Norvège et avait nommé des distributeurs dans toutes les grandes villes. C'est à cette époque que le nylon a remplacé les brins à base de porc qui étaient jusque-là utilisées dans les brosses à dents.

1940

Les années de guerres

Juste avant le début de la Seconde Guerre mondiale, Jordan a étendu sa production et acheté les premières machines de moulage en Norvège. Durant la guerre, la machine produisait des peignes et fabriquait des manches de brosse à dents en plastique, ce qui représentait une avancée technique majeure de l’entreprise. La guerre a laissé sa marque sur les affaires. Les nouveaux équipements de production n'étaient pas disponibles et, comme tout le monde, l'entreprise devait faire de son mieux avec des machines obsolètes. Il était également important de garder la main-d'œuvre unie, car la perte d'employés expérimentés pouvait créer de graves problèmes. La fin de la guerre était proche, la société manquait de matières premières, mais la situation était loin d’être désespérée car elle disposait toujours de son personnel fidèle et avait les moyens économiques pour investir dans de nouvelles installations.

En 1937, la société Jordan célèbre son 100e anniversaire et devient une entreprise renommée en produisant 225 000 brosses à dents cette année-là. En 1937, le chiffre d’affaires s’élevait à 1,3 million de NOK et comptait 144 personnes.

En 1927, Jordan introduit les brosses à dents dans sa vaste gamme de produit. Cette initiative apportée par Hjalmar Jordan, petit-fils du fondateur et ancien PDG, donne une toute nouvelle dimension à l'entreprise. Et ceci grâce à ses nombreux voyages à l'étranger, où il découvrit la grande production de brosses à dents et le potentiel énorme que cela apporterait à son entreprise. Techniquement, la tâche était compliquée et c’est seulement après plusieurs essais que Jordan mit en vente les brosses à dents. Une fois le produit mis au point, la société s’est acheté un site à Sinsen / Løren et a construit la première usine de brosses à dents du pays. La production a commencé en 1933. Bientôt, Jordan fournissait plus de la moitié du marché des brosses à dents en Norvège. Avec les équipements de production achetés à l’étranger, la qualité des produits était jugée quasi égale à celle de la concurrence étrangère.

Tel était le slogan que Jordan avait introduit au début des années 1920, et les responsables du marketing de la société avaient alors de bonnes raisons de le dire. Les balais et les brosses de Jordan pourraient s’acheter dans tout le pays et ceci même dans les villages les plus reculés.

1916

Jordan change d’adresse

Les locaux de Skippergaten étant devenus trop petits, l’entreprise décide de s’installer à Waldemar Thranesgate 75, près de la rivière. Cela a permis de rationaliser davantage la production et d'introduire le chauffage central. L'innovation d'un ascenseur interne a également fourni un nouveau moyen de transport interne efficace.

La clairvoyance et l’expérience en importation, ont permis à Jordan de s’assurer que les entrepôts étaient bien approvisionnés afin de maintenir leur production sans interruption tout au long des années de guerre.

Il surveilla de près les développements réalisés par ses concurrents étrangers et étudia de nouvelles méthodes de rationalisation de la production. Ses investissements ultérieurs dans les machines et le matériel modernes ont amélioré la compétitivité des entreprises et stimulé la croissance.

Jordan se démarque des concurrents et devient une entreprise où il fait bon travailler. Le personnel était bien soigné et la coopération entre le personnel et les gestionnaires était excellente. Les grèves étaient très rares et le personnel autrefois embauché resta pendant de nombreuses années ; 60 ans de service était courant. L’entreprise Jordan devient ainsi un pionnier de la société.

William Jordan ne souhaitant pas investir dans des moyens onéreux de production de masse nécessaires pour faire face à la concurrence dans le secteur des peignes, il cessa la fabrication en 1886.